Rechercher dans ce blog

samedi 13 janvier 2018

Dans le cadre d'EXPERIMENTA, Biennale Arts Sciences, projection du film Her de Spike Jonze. le 8 février au cinéma Le Club à Grenoble à 20h15.

Dans le cadre d'EXPERIMENTA, Biennale Arts Sciences, projection du film Her de Spike Jonze. le 8 février à 20h15 au cinéma Le Club à Grenoble.

Ce film a été récompensé par l'Oscar du meilleur scénario original en 2014.

Résumé : Los Angeles dans un futur proche. Theodore Twombly est inconsolable suite à une rupture difficile.Il fait l'acquisition d'un programme informatique ultra moderne capable de s'adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de Samantha, une voix féminine intelligente, intuitive et drôle. Ils tombent amoureux.


La séance est organisée en partenariat avec l'Hexagone et l'association MDEE-Cineduc.

mercredi 10 janvier 2018

Projection du film Belinda, en présence de la réalisatrice Marie Dumora. Vendredi 12 janvier 2018 à 20h15 au cinéma le Club, Grenoble

Belinda a 9 ans. Elle aime la neige, la glace pour glisser, plus encore sa sœur avec qui elle vit en foyer. On les sépare. Belinda a 15 ans. Pas du genre à vouloir travailler dans un magasin de chaussures, en mécanique à la rigueur. Belinda a 23 ans, elle aime de toutes ses forces Thierry, ses yeux bleus, son accent des Vosges. Elle veut se marier pour n’en être jamais séparée. Coûte que coûte.

La réalisatrice :
Marie Dumora s’est fabriqué un petit territoire de cinéma. Elle dit plutôt : « Un univers. Chacun de mes films est à trois kilomètres du précédent. » Tout a commencé dans une voiture qui emmenait deux sœurs, Sabrina et Belinda, vers leur foyer d’accueil en Alsace. C’était en 2001, Marie Dumora tournait son premier long, Avec ou sans toi. Puis elle a retrouvé Sabrina à 16 ans et l’a filmée jeune mère (Je voudrais aimer personne, 2010). Dans ce film, on croisait un garçon qui saluait pour dire au revoir : « Je vais de l’autre côté des rails ! » Elle l’a suivi. De l’autre côté des rails, elle a tourné deux autres films. Et ainsi de suite.


Avec Belinda, bouleversant docu présenté à l’Acid, Marie Dumora est revenue vers la jeune sœur de la voiture et la montre à trois âges, en partie grâce aux rushs accumulés toutes ces années. Belinda bouffe la vie, même si la vie la mord un peu trop. (Libération, Sonya Faure)

lundi 16 octobre 2017

Ateliers-concours « cinéma et critiques de films au collège » 2017-2018

Ces ateliers s’adressent aux élèves de la classe de 3ème et à leurs enseignants. Les activités qu’ils mettent en œuvre se réfèrent au programme de l’E.N., apprentissage de l'argumentation (programme de 3ème).
Par une démarche pédagogique originale, ils se proposent d'associer, dans un travail d'équipe, enseignants et professionnels du cinéma et de la presse et de mettre les élèves en situation de réflexion et de création.
Les thématiques peuvent être plurielles  : sciences, communication, culture, technologie, écologie, métiers, langues.

Objectifs :
  • contribuer à l'éducation à l'image et au cinéma,
  • initier à l'écriture d'une critique cinématographique,
  • promouvoir une ouverture culturelle : films d'auteurs et films récents, participation à des festivals,
  • favoriser les liens entre les salles, les institutions et les établissements,
  • dynamiser les liens avec les activités artistiques et culturelles de l'EN : Collège au cinéma, le Clémi

Déroulement

Ces ateliers s'effectuent dans le cadre d'un enseignement disciplinaire ou pluridisciplinaire. Les enseignants bénéficient d'intervenants, professionnels du cinéma et de la presse. Deux films,choisis par les enseignants, seront ainsi visionnés et serviront de support pour le travail de critique. Au terme de ces ateliers, les élèves participent au concours Cinéduc de « Cinéma et critique de film».
Les auteurs des meilleures critiques - sélectionnées par un jury de membres de Cinéduc et de professionnels - participeront, à Grenoble, au festival « Écrans Juniors Isère », la semaine suivant le Festival de Cannes.
« Écrans Juniors Isère » est une sélection de 8 longs métrages internationaux dans le cadre de Cannes Cinéphiles. Ils présentent des thématiques ou des univers présentant un intérêt particulier pour les jeunes de 14 à 16 ans, mais concernent également le public adulte.

Modalités d'inscription  :

Les professeurs des classes de 3ème qui veulent participer à cette opération doivent s’inscrire avant le vendredi 15 novembre 2017. Pour s'inscrire, nous contacter à contact.cineduc@gmail.com. Un bulletin d'inscription à compléter vous sera envoyé par mail.

Inscription : 20,00€ (vingt euros) par établissement.
15 classes maximum seront retenues.
Règlement par chèque ou par virement bancaire.
Lors de votre inscription vous devrez indiquer : la ou les classes que vous inscrivez, le nom du ou des professeurs porteurs du projet, ainsi que l'adresse e-mail et le téléphone du professeur référant, l'adresse et le téléphone du collège, le nom du chef d'établissement. La première page du règlement sera signée par tous les enseignants inscrits.
Ces renseignements sont obligatoires et restent confidentiels.
Cette action pourrait s'inscrire dans le projet d'établissement.


Financement
Cinéduc prend en charge  :
  • pour tous les participants : le coût des interventions des professionnels dans les classes.
  • pour les lauréats du concours : les compléments de frais de transport et d'hébergement / les entrées aux 5 séances du festival « Ecrans Juniors Isère » / les différentes animations au cours des journées du festival.
Les établissements prennent en charge :
  • l' adhésion à Cinéduc : 20 euros,
  • le coût des entrées aux 2 projections préparant au concours, le premier film pouvant être celui programmé dans le cadre de « Collège au cinéma ».
  • pour l'établissement dont est issue la classe gagnante, une participation aux frais (transport, hébergement éventuel, repas), 30 à 100 euros selon la distance.
Calendrier 2017-2018

Octobre / Novembre 2017 :
Chaque classe participant à l’opération visionnera un film (film du patrimoine, film d'auteur), soit dans le cadre de « Collège au cinéma », soit négocié avec la salle de cinéma de son secteur. Cette projection sera suivie d’une séance d’éducation à l’image cinématographique, animée par un intervenant extérieur (2 heures)
Objectif : apprendre à voir, à lire les images, à découvrir les outils cinématographiques (cadrage, mise en scène, son, jeu des acteurs, traduction d’une émotion, d’une atmosphère), à placer le film dans son contexte.

Novembre / Décembre 2017 :
Après visionnage du premier film et la venue de l'intervenant cinéma, un journaliste interviendra une heure, dans chaque classe.
Objectif : comprendre ce qu’est une critique, la technique sur laquelle elle s’appuie, les éléments qui la composent, apprendre à exprimer ses sentiments, défendre son point de vue, tenir compte de l'avis des autres, être dans une démarche de création et de culture cinématographique.
Chaque classe peut s'entraîner à un travail d’écriture critique, avec son professeur de Français. Les élèves par groupes de trois, en 2h, rédigeront la critique du film étudié en utilisant les acquis cinématographiques et en exploitant les apports des intervenants.
La grille d’évaluation proposée aux enseignants pour la correction est la suivante : réutilisation des acquis, respect du genre journalistique, qualité de l’expression et de l'orthographe, originalité et pertinence des idées.

Janvier 2018:
Projection du second film choisi par le cinéma de secteur (à l’affiche en janvier). Ce film, récent, sera l’objet de la critique du concours.

Février 2018:
Rédaction de la critique en classe, en deux heures, par groupes de 3 élèves. L'enseignant doit relever les productions à l'issue des deux heures. En aucun cas, un temps supplémentaire ne sera accordé.
Au cours d’une séance orale de 1h à 1h30, choix par les élèves de la critique de la classe, qui sera envoyée pour le concours sur le modèle envoyé par Cinéduc, accompagnée d'une courte argumentation.
La critique sera saisie sur un traitement de texte (format .doc, pas de pdf) et comportera entre 2000 et 2500 signes espaces compris.
Un document donnant des indications sur la forme sera fourni aux enseignants.
La découverte de toute fraude (copié-collé de critiques issues de textes existants ou autre forme de fraude) entraîne la disqualification des candidats concernés.
La critique sélectionnée sera envoyée obligatoirement en pièce jointe par e-mail à contact.cineduc@gmail.com
Délai de rigueur : 30 mars 2018

Mi-avril 2018: délibération du jury et sélection de 3 critiques.
Membres du jury : IPR Lettres, un référent de la DAAC, un responsable de salle de cinéma, un journaliste, un intervenant cinéma, deux représentants de Cinéduc (liste susceptible d'être modifiée).

Fin avril avril 2018 :
Palmarès avec publication des critiques retenues. Chaque établissement participant sera prévenu.

Au mois de mai 2018:
Invitation des élèves gagnants à la sélection Écrans Juniors à Grenoble où le travail d'écriture se poursuivra. Ils assisteront à 4 séances en présence de professionnels du cinéma (acteur, metteur en scène du film). Ils seront accompagnés d'un enseignant de chaque établissement et de l'équipe de Cinéduc.
Récapitulatif :

Période Modalités Nb d'heures Intervenant(s) Lieu
Octobre / Novembre 2017 Visionnage d'un 1er film, soit dans le cadre de Collège au cinéma, soit négocié avec la salle de cinéma de son secteur.
Séance d'éducation à l'image cinématographique.
Durée film

2 heures
Intervenant extérieur Salle de cinéma

En classe
Novembre / Décembre 2017 Une séance pour apprendre à faire une critique de film 1h

1h30
Un journaliste En classe


Janvier 2018
Visionnage du second film, choisi par le cinéma de secteur, qui sera l'objet de la critique du concours. Durée film

Salle de cinéma
Mars 2018


Rédaction de la critique en classe
Choix par les élèves de la critique de la classe, qui sera envoyée pour le concours au plus tard le 30 mars 2018
2h



Faite impérati-vement en classe ou au CDI
Mi-avril 2018 Délibération du jury, et sélection des critiques gagnantes





Fin avril 2018 Palmarès, publié sur notre site Internet





Mai 2018


Participation des élèves gagnants à Ecrans Juniors.

Accompagnateurs : un enseignant de chaque établissement Grenoble

lundi 28 août 2017

Le travail a-t-il un avenir ? Rencontre-débat le samedi 16 septembre 2017 de 9h à 16h30 Maison du Tourisme de Grenoble


Le travail a-t-il un avenir ?

Questionné de toutes parts : nouvelles règles, changements technologiques, exigence continue de nouvelles connaissances, place dans la société actuelle, le travail connaît évolutions et ruptures.
Quelques réponses émergent : nouvelles organisations du travail, revenu universel ou salaire à vie, choix de la décroissance, formes alternatives de vie …
Où en sommes-nous ?

La Maison des Enseignants et de l’Education tout au long de la vie propose une rencontre-débat le samedi 16 septembre 2017 de 9h00 à 16h30
Maison du Tourisme 14 rue de la République Grenoble (entrée libre dans la limite des places disponibles, inutile de réserver sa place à l'avance)

Photo François Mondot Lycée Ferdinand Buisson Voiron

Programme :

9h00 Accueil

9h15 Introduction générale de la problématique
Le travail a-t-il un avenir ? 
par Martine Verlhac

9h45 Intervention de Bernard Friot
Qu’est-ce que travailler ? Qui travaille ? Qui ne travaille pas ?
Le travail est un enjeu de lutte dans notre société. Les situations sont multiples : salarié, retraité, bénévole, parent au foyer, fonctionnaire, émigrant etc…

10h30 Intervention de Danièle Linhart
Les nouvelles formes d’organisation du travail
Si certains y voient un progrès indéniable, notamment face à la logique managériale taylorienne et la déshumanisation qui l’accompagne, d’autres s’interrogent sur la réalité des objectifs managériaux et sur les raisons et les objectifs de cette nouvelle orientation qui transforme les entrepreneurs en anthropreneurs.

11h15 Table ronde
Intervenants Bernard Friot et Danièle Linhart

11h45 Echanges avec la salle

13h30 Témoignages 
ECoplat,
GAEC de Sainte Luce Isère
Expériences d’une lutte et d’une nouvelle organisation de production

14h30 Intervention de Paul Aries
Le revenu universel, une utopie ? un concept novateur ?
Le revenu universel peut-il être envisagé comme un début de solution à la crise systémique actuelle : crise économique, sociale, écologique, politique, anthropologique.

15h15 Echanges avec la salle

16h Regards sur la journée par Martine Verlhac

Intervenants :

Paul ARIES politologue, rédacteur en chef de le revue « Les Zindignés » Golias Ed.

Bernard FRIOT sociologue et politologue professeur émérite de l’université de Nanterre, auteur de « Emanciper le travail » La dispute Ed.

Daniéle LINHART sociologue, directrice de recherche émérite CNRS Paris X, auteure de « La comédie humaine du travail, de la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale » ERES Ed.

Martine VERLHAC agrégée de philosophie, professeure honoraire de classe préparatoire, auteure de « Pour une philosophie du travail » Alter books Ed.

L’équipe de la MDE
La Maison des enseignants et de l’éducation tout au long de la vie - Cinéduc  s’inscrit dans une double finalité, d’éducation et de culture.
Créée en 2002, l’association a pour objectif de contribuer à initier des espaces de réflexion, de formation, d’innovation que ce soit en direction des publics jeunes et du public adulte

Adresse 4 rue Hector Berlioz, 38000 Grenoble


lundi 26 juin 2017

Festival du film court en plein air de Grenoble, 40e édition du 4 au 9 juillet 2017, Grenoble



La Cinémathèque de Grenoble organise le 40ème Festival du Film Court en Plein air de Grenoble. Les projections sont gratuites, 2030h Cinéma Juliet Berto puis place Saint-André à la tombée de la nuit pour les films en compétition.
Quelques chiffres :
28 films pour la Compétition Officielle
10 films pour la Compétition Jeune Public
24 films pour la Sélection « Regards »
17 pays représentés
+ de 18 heures de projection

Reprise de certains programmes au cinéma Le Club (Grenoble) et à Mon Ciné (Saint-Martin d’Hères)

Chaque jour, Cinéma Juliet Berto, des projections dès 14h30, Maison de l'international, des tables rondes.